Education

L’éducation reste l’une des priorités de l’Etat Haïtien. FAES élabore 148 projets d’écoles dans 61 communes reparties à travers les 10 Départements géographiques.


Logements

FAES a lancé un projet de grande ampleur pour la construction de
1 000 unités de logement social dans le Nord- Est :
Terrier rouge, Ouanaminthe, Caracol.

Assistance

L’initiative  établit un réseau d’agents communautaires polyvalents (IACP) sont chargés de faciliter l’accès des familles à un ensemble de services sociaux.


Sante

Suite à l’épidémie de Choléra qui a frappé Haïti, le FAES exécute le Programme de Réponse Urgente au Choléra (PRUC). Financé par la Banque Mondiale

Actualites


08

Juin

Le Conseil de Direction du Fonds d'Assistance économique et sociale s'est tenu ce jeudi 8 juin 2017 à la salle de conférence de l'institution. La séance s'est déroulée en présence du directeur général, M. Charles Ernest Chatelier qui a donné le ton à la réunion par ses propos d'instruction. Le secrétaire a, de son côté, fait la lecture du procès verbal du Conseil du jeudi 1er juin 2017 et les directeurs de Service et les techniciens ont discuté autour des points "Suivi des plans d'action pou finaliser les programmes (Dossier DPS, DPRI), Partage sur les plans de travail des Directions".


01

Juin

Les membres du Conseil de Direction du Fonds d'Assistance économique et sociale (FAES), se sont réunis ce jeudi 1 juin 2017 à la salle de conférence. Le directeur général, les directeurs de Service et les techniciens étant tous présents, le Conseil du jour a pu débuter comme prévu. Les propos du directeur général, M. Charles Ernest Chatelier, ont ouvert la séance, suivis de la lecture du procès verbal de la réunion du jeudi 25 mai 2017. "Bilan des activités des deux mois: avril et mai", Rapport du comité de suivi des projets, Suivi des plans d'action pour finaliser les programmes et Plans de travail des Directions", ont été les points à l'ordre du jour. Cette nouvelle séance prouve encore une fois la volonté de la direction générale de faire avancer l'institution.

Installation du nouveau directeur général du FAES, M. Charles Ernest Chatelier dans les locaux du FAES

Le ministre de l'Économie et des Finances, M. Jude Alix Patrick Salomon a procédé ce mardi 28 mars 2017, à l'installation du nouveau directeur général du FAES, M. Charles Ernest Chatelier dans les locaux du Fonds d'Assistance économique et sociale. Des personnalités telles que: le directeur général du MEF, Pierre Erold Étienne, l'honorable sénateur Carl Murat Cantave, le directeur exécutif de l'Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), et d'autres invités ont pris part à cette cérémonie. Dans son discours, le directeur sortant, Lucien Francoeur, a fait le bilan de son travail durant les onze mois passés à la tête de l'institution et s'est estimé satisfait de sa contribution à l'avancement du FAES:"Je laisse le FAES avec le sentiment d'avoir contribué grandement à rapprocher l'institution de sa mission fondamentale", s'est-il réjoui. Ce sentiment de satisfaction vient de l'effort collectif fourni sous mon leadership au relèvement et au renforcement de cette institution". Suite aux propos du Ministre de l'Économie qui a fait la présentation du personnage central, le nouveau DG du FAES, Charles Ernest Chatelier, a prononcé son allocution, laissant entrevoir une certaine rigueur dans l'application de la politique de la nouvelle administration:" Je peux vous assurer que la feuille de route sera scrupuleusement respectée telle qu'elle m'a été confiée", a-t-il affirmé. Le directeur général fraîchement nommé a manifesté sa volonté de travailler avec l'équipe compétente du FAES afin de continuer avec le travail déjà commencé par M. Francoeur. "Je veux vous assurer que je mettrai mon dynamisme, mon savoir faire et mon sens du devoir civique pour m'acquitter de ma tâche avec honnêteté et probité", a-t-il conclu.





Une Equipe dynamique au service
des communautés.

Le FAES a pour mission d’accompagner les communautés défavorisées dans le développement de leurs capacités et la valorisation de leurs potentialités en vue de dégager une vision commune de leur avenir en apportant l’appui nécessaire à leur renforcement et en finançant des projets prioritaires identifiés par ces communautés.


De ce fait, il constitue un des instruments utilisés par le gouvernement dans le cadre de sa lutte contre la pauvreté.


L’institution est dotée d’une structure interne hiérarchisée comprenant une Direction Générale et sept différentes directions: la Direction Administrative (DA), la Direction Financière (DF), la Direction de Promotion et de Renforcement Institutionnel (DPRI), la Direction des Projets Sociaux (DPS), la Direction des Initiatives Economiques (DIE), la Direction de Suivi et de l’Evaluation (DSE) et la Direction de la Lutte Contre la Pauvreté (DLCP)