Appui à la Reconstruction du Secteur de l’Education

 

En mai 2010, quelques mois après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010 où dans les départements directement affectés, plus de 4200 des écoles et la quasi totalité des structures techniques et professionnelles ont été détruites ou endommagées, par mandat présidentiel, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) et le Groupe de Travail sur l’Éducation et la Formation (GTEF) ont formé un groupe de travail pour élaborer, avec l’appui de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et d’autres partenaires le Plan Opérationnel (PO) du secteur de l’éducation.

Le Plan Opérationnel (PO) fut approuvé par la Commission Intérimaire pour la Refondation du Système Éducatif haïtien le 17 août 2010. Il définit les lignes directrices et traduit dans des actions concrètes les engagements et la détermination de l’État de restructurer le secteur en offrant une éducation de qualité et accessible à toutes les couches de la population sur les cinq prochaines années.

Ce programme consiste à appuyer la mise en œuvre du Plan Opérationnel (PO) du secteur de l’Éducation et de préparer une banque de ressources humaines qualifiées au cours des cinq prochaines années.

 

Les objectifs spécifiques du programme sont les suivants :

 

-fournir des infrastructures de qualité ;

-améliorer la qualité de l’éducation grâce à la fourniture de matériels scolaires;

-étendre l’accès à l’éducation fondamentale au moyen de subventions aux écoles publiques ;

-renforcer les capacités institutionnelles de gestion du secteur.

Le programme d’Appui à la Restructuration du Secteur de l’Éducation (ARSE) se veut une des premières contributions à la mise en œuvre du PO. Il est financé par la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et d’autres partenaires tel que : la First Citizen Bank de Trinidad & Tobago, l’Agence de Coopération Internationale du Chili (AGCI), le Fond de Reconstruction d’Haiti (FRH)

et l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Ces fonds sont gérés par le FAES et administrés par la BID.

Programme d’Urgence de Reconstruction des Etablissements Scolaires

Le projet de reconstruction d’établissements scolaires cherche à répondre de manière rapide et efficace aux dommages causés aux infrastructures du secteur de l’éducation par les récents ouragans qui ont frappé Haïti en août et septembre 2008. Selon les statistiques officielles, 964 écoles ont été gravement endommagées, affectant ainsi plus de 200 000 enfants. Le projet d’urgence contribuera à : a) reconstruire et rééquiper quelques 20 écoles primaires publiques ; b) réduire et atténuer la vulnérabilité des infrastructures scolaires ; c) élaborer un Plan national d’action pour des écoles sûres (PANES) ; et d) renforcer la capacité de la Direction du Génie scolaire (DGS) du MENFP à « reconstruire mieux » en appliquant des normes de construction revues et améliorées. Il s’agit là d’une approche stratégique clé encouragée par le projet d’urgence. Toute nouvelle infrastructure scolaire devrait en conséquence appliquer ces normes de construction de manière à présenter une meilleure résistance aux catastrophes naturelles et à augmenter leur durée de vie.

En vue d’une meilleure prise en charge des nouvelles infrastructures, des activités de formation des structures participatives scolaires ont été également mises en œuvre dans les domaines de la responsabilité citoyenne, de la redevabilité sociale et de l’entretien des ouvrages d’infrastructures.

Financement: Banque Mondiale

Départements: Nippes, Sud-Est

Date d’entrée en vigueur du programme: Juin 2009