Comme prévu dans le calendrier du programme d’assistance sociale « Kore Pèp », mis en œuvre par le FAES, les agents de “Ti manman cheri” ont gagné le terrain la semaine écoulée afin de procéder à l’enregistrement de plusieurs milliers de mères ayant au moins un enfant dans une école nationale, communale ou communautaire.

Déployés dans diverses régions du pays, les agents de “Ti manman cheri” ont, depuis le vendredi 15 septembre, commencé à inscrire les noms de dizaine de milliers de mères sur les registres de “Ti manman cheri”. C’est la deuxième phase du programme.

Conformément aux voeux du Président de la République SEM Jovenel Moïse, plusieurs communes qui, autrefois, ne faisaient pas partie du programme ont été intégrées: “Liancourt, Desdunes, Savanette, Verrette, Tabarre, Cabaret, Chantal, Cavaillon, pour ne citer que celles-là.

Parents et directeurs d’écoles ont remercié le président de la République, SEM Jovenel Moïse qui a tenu sa promesse de campagne et a fait en sorte que ces mères puissent bénéficier du programme. «Cette initiative aura pour effet d’augmenter le nombre d’élèves dans les écoles publiques et par ricochet réduire le taux d’analphabétisme dans le pays. De plus ce programme de subvention favorisera la circulation monétaire au niveau des communes», a commenté l’un des responsables du programme. Rappelons que « Ti manman cheri » est une des composantes de « Kore Pèp » et que la première tranche de subvention sera versée avant la mi-octobre.