Trois cents jeunes venus des quartiers défavorisés de la capitale ont participé à une formation: en réparation de téléphone cellulaire (smartphone), et en entrepreunariat et civisme du lundi 28 août au vendredi 1er septembre 2017 au local du Lycée Pétion. Cette semaine de formation intensive est le résultat des échanges entre le Ministère de la Jeunesse, au Sport et à l’Action Civique (MJSAC), le Fonds d’Assistance Économique et Sociale (FAES) et la Commission Nationale pour l’Innovation et l’Insertion Socioprofessionnelle des Jeunes. La cérémonie de lancement a eu lieu en présence du directeur général de la Conatel, l’ingénieur Jean David Rodney et d’autres personnalités invitées en la circonstance.

Dans son allocution, le directeur général du FAES, Charles Ernest Chatelier, a tenu à rappeler à l’assistance que cette activité rentre dans le cadre de la vision du Président de la République SEM Jovenel Moïse et du Premier Ministre Jack Guy Lafontant de “doter la jeunesse haïtienne d’outils adéquats pour l’habiliter à prendre en main sa destinée”. M Chatelier en ces termes, a souligné l’objectif principal de l’institution qu’il dirige: “la recherche de l’amélioration des conditions de vie de la population haïtienne est à la base de chaque intervention du FAES tant en milieu urbain qu’en milieu rural”. Ainsi, le support financier octroyé par le FAES de 1.5 million de gourdes à ce projet s’avère crucial dans le renforcement du partenariat en faveur des jeunes. Les participants auront à bénéficier de kits, de certificats, de plats chauds et de frais de transport pendant la durée de la formation.

Les partenaires espèrent entre autres des retombées positives, notamment que les jeunes créent leurs propres entreprises. “Ils seront épaulés par les formateurs du MJSAC dans la préparation de leur dossier de candidature pour bénéficedes prêts auprès d’institutions financières après les cours”, a soutenu Régine Lamur, Ministre de la Jeunesse et des Sports.

Leave a Comment